En politique, et depuis la fin de la seconde guerre mondiale, le Storytelling s'est taillé une place de choix au fil des décennies.

Incarner une vision et raconter une histoire dans laquelle le peuple va pouvoir se reconnaître, et autour de laquelle il va cristalliser tous ses espoirs, voilà une mission parfaitement adaptée à cet art du conte moderne et urbain.

En voici pour preuve une extrait du discours prononcé par le Président de la République Française, Nicolas Sarkozy, Dimanche 19 février au stade Chanot de Marseille :

"

Jeune, j'ai aimé le France sans le savoir. J'aimais des villes, une façon d'aligner des maisons, de planter des arbres le long des routes. J'ai aimé la France sans comprendre le prix qu'ont payé tant de générations pour nous léguer un pays qui allait devenir notre patrie.

"

Le Président actuel se présente à nouveau pour les élections présidentielles de 2012, et tout l'art du storytelling de son conseiller spécial, Mr Henri Guaino, qui ré-écrivait déjà les interviews de Jacques Chirac en 1988 avant de rédiger les discours pour la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007 (source : Wikipedia http://fr.wikipedia.org/wiki/Henri_Guaino ) va être mis au service de cette course à l'affect qui fera voter les français en grande partie d'après leurs émotions, ressenties pendant la campagne présidentielle.

Pour un rappel des promesses électorales du candidat de l'UMP en 2007, consulter le programme politique archivé sur le site Royal Sarkozy, et le fameux storytelling de l'entre-deux tours basé sur le slogan "ensemble tout devient possible". (http://royal.sarkozy.free.fr/ensemble-tout-devient-possible-nicolas-sarkozy.php/)